• Jean-Christophe Anna

Anticiper et vivre l'effondrement selon Aurélia Pétri

Mis à jour : 22 août 2019




Voici déjà la troisième interview de cette série que j'espère aussi longue que riche en rêves, idées, retours d'expérience, vision.

Plutôt que d'interroger une énième fois sur l'effondrement, ses causes, ses mécanismes, ses impacts, ... j'ai choisi à l'instar du livre "Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre)" *, que je vous recommande vivement, d'ouvrir la réflexion sur comment vivre avec. En posant 2 questions simples (celles qui me taraudent depuis quelques mois) - Comment anticiper ? Comment se préparer individuellement ? - et en risquant un pronostic : Quel domino va tomber en 1er et quand ?

Et pour y répondre, j'ai décidé de solliciter à la fois les expert·e·s reconnu·e·s de l'effondrement et des sujets connexes (Pablo Servigne, Agnès Sinaï, Yves Cochet, Jean-Marc Jancovici, Vincent Mignerot, Philippe Bihouix, Cyril Dion, ...), mais aussi des personnalités qui cherchent à comprendre via leurs médias respectifs (Alexia Soyeux, Clément Montfort, Thinkerview, Mr Mondialisation, Axel Lattuada, Lénie Cherino et Mathieu Duméry, Félicien Bogaerts...) ou encore des explorateurs·trices qui expérimentent déjà de nouvelles façons de vivre.

Aurélia Pétri fait partie de cette 3ème catégorie.




L'INVITÉE : AURÉLIA PÉTRI


Mini bio officielle


Autodidacte dans bien des domaines, artiste et auteure de « L'Enclos des Ases, spiritualité des peuples nordiques », Aurélia est passionnée par tout ce qui a trait à la connaissance de soi-même. Une existence « hors système », très riche en expériences et qui pourrait se résumer par ces quelques mots écrits par Maitre Eckhart : « La vie se vit pour elle-même et pour aucune autre raison. L'amour n'a pas de pourquoi. (...) L'homme intérieur ne se situe ni dans le temps ni dans l'espace, mais purement et simplement dans l'éternité. »




Présentation plus personnelle ! ;)


Je ne connais pas (encore) personnellement Aurélia, mais nous avons un point commun : nous avons tou·te·s les deux débarqué sur le groupe Facebook "Transition 2030" en mai 2019 et depuis, nous y sommes tou·te·s les deux très actifs·ive.



Je me suis vite rendu compte que si nous partagions les mêmes convictions, nous avions aussi le souhait d'éveiller, d'informer, d'échanger et de remercier celles et ceux qui nous ont montré la voie ! ;) Et comme, ce blog se veut collaboratif, j'ai proposé à Aurélia et à d'autres membres de la communauté collapso de m'adresser leurs éventuelles contributions pour les publier ici-même et/ou participer à cette série d'interviews. Aurélia a su saisir cette opportunité en répondant plus vite que son ombre à ma sollicitation. ;)






L'INTERVIEW



1. L’effondrement de notre civilisation est inéluctable et a déjà commencé. Quelles sont selon toi les 3 principales mesures à prendre pour anticiper, amortir le choc et préparer demain ? Nous savons que la civilisation thermo-industrielle ne survivra pas à la descente énergétique et à l'épuisement des ressources naturelles. Nous savons aussi que notre empreinte écologique va devoir repasser sous la biocapacité de notre belle planète. Comme beaucoup, je crains ces temps de gémissements et de larmes qui se profilent à l'horizon. Néanmoins, savoir que notre civilisation mortifère va expirer confère l'impulsion nécessaire pour nous permettre de créer un "nouveau monde". L'énergie nous a permis de faire des progrès remarquables dans un nombre incalculable de domaines. Mais aujourd'hui, chaque humain qui agit dans son coin en refusant de prendre conscience qu'il participe au bon fonctionnement de cette machine de mort doit se réveiller.  L'expansionnisme territorial, la surconsommation débridée, la pollution des sols, des eaux et de l'atmosphère, la décadence morale (avidité, désir de toute-puissance, acédie, tromperie, domination, égoïsme, etc.), la perte d'empathie à l'égard de la souffrance du vivant etc. Tout cela contribue à ce que je nomme "une démarche d'anéantissement".  Il est acté que les formes de vie qui peuplent notre belle planète dépérissent très rapidement. L'ensemble du vivant sur terre (humanité comprise) pourrait donc se retrouver en situation de péril vital avant la fin de ce siècle. À mesure que le temps passe, les marges de manœuvre pour permettre à la Nature de reprendre ses droits sur le système terre diminuent, et face à ce constat alarmant, voici les 3 principales mesures que je propose pour anticiper, amortir le choc et préparer demain.


S02 E04 - Effondrement : seul scénario réaliste ? Par Arthur Keller - [NEXT]

Arthur Keller y présente avec brio les deux concepts d'empreinte écologique et de biocapacité évoqués par Aurélia.


La première mesure qui me vient à l'esprit est d'ordre psychologique. Anticiper ce qui va advenir demande une certaine force de caractère. Nous savons que l'anxiété n'est pas constructive puisqu'elle a tendance à freiner les élans de vie. Il est donc nécessaire de surmonter le choc initial de la prise de conscience. Pour ce faire, rien n'est mieux que de mettre en place des lieux d'échanges et de partages, peut-être en présence de psychologues au fait de la situation du monde. La communication non violente peut aider aussi car elle donne des clés pour parvenir à prendre soin de soi-même lorsque différentes émotions nous submergent. Intégrer en soi que se défaire de ses attachements à la société consumériste est une forme de libération qui permet de mieux appréhender l'avenir. Mais cela s'apprend. La diffusion des informations (les conclusions scientifiques) par les grands médias ainsi que l'aide psychologique aux citoyens me semble fondamentale pour sortir du déni de réalité, c'est donc la première mesure que je propose. La deuxième mesure serait la transmission des savoirs qui permettent d'entrer en résilience à l'aide de formations pour adultes et de cours obligatoires dans le cursus scolaire. Décider de créer de nouveaux métiers permettant de vivre de manière plus autonome au niveau local. Créer de nouvelles petites entreprises artisanales locales qui prendraient en compte la capacité de charge géo-déterminée par les lieux. Enseigner et relocaliser en somme. La troisième mesure serait l'instauration de nouvelles lois. La première, assez radicale, serait le passage contraint d'un régime carné à un régime végétarien. Ensuite la réduction drastique des importations et des exportations de biens non essentiels (vêtements, meubles, objets en plastique etc.) afin de valoriser les métiers de recyclage manuels (couturiers, ébénistes, mécanos etc.). User du pétrole avec parcimonie en valorisant l'utilisation des transports en commun plus propres. Lancer une vaste campagne de recouvrement des champs de terres mortes (pour cause d'utilisation de produits phytosanitaires) de déchets verts afin de re-enrichir les sols et de les rendre à nouveau féconds. Et évidemment valoriser la permaculture, créer de nombreux espaces naturels protégés, réintroduire des animaux sauvages etc. Rendre par tous les moyens à la nature ce qu'elle nous offre. Planter, planter et planter. 




2. Comment te prépares-tu à titre individuel à l’arrivée de l’effondrement dans son stade ultime ? L'effondrement de la biodiversité étant en cours et la maltraitance des humains envers les humains appartenant à notre Histoire, la souffrance et la mort sont déjà d'actualité. C'est donc avant tout au présent que je me confronte à la mort et que je prends en compte la souffrance existante. Si apprivoiser cet état de fait m'a pris des années, je suis désormais plus souvent dans l'acceptation et l'accueil compatissant de ce qui advient que dans la tension et l'inquiétude. La mort étant inévitable, plus tôt on ose se confronter à son mystère, plus vite on acquiert la joie de s'éprouver vivant au présent. L'effondrement de notre civilisation nous promet de devoir cheminer en des terres inhospitalières. Nous risquons d'être étourdis par le tumulte assourdissant de notre monde en train de vaciller. Le dérèglement climatique va répandre son ire et dévaster partout. Il est donc essentiel de réaliser que ces épreuves vont nous contraindre à nous dévêtir du superficiel. Se défaire le plus rapidement possible de notre dépendance au système mortifère en place est donc la seule issue. À titre individuel, je m'exerce à la permaculture dans mon potager, je fabrique des objets low tech avec de la récup, j'apprends la cueillette sauvage et les plantes médicinales, j'informe les habitants de ma commune, je discute avec mon maire et les conseillers municipaux dont je fais partie des projets résilients à mettre en place. J'ai créé un potager participatif et je souhaite créer une association pour la transmission des savoirs. Je vais ouvrir un "magasin gratuit" dans la grange qui est sur mon terrain. De bien petites actions mais qui ont le mérite de rendre mes enfants joyeux car curieux d'apprendre à faire ce que je fais. Je pense que personne ne peut être réellement prêt face à ce qui va advenir, mais l'avenir amène toujours avec lui son lot d'imprévus. Advienne que pourra, mais une chose est certaine, creuser la terre de ses mains et y déposer des graines est un bon début.


3. Double pronostic : quel domino va-t-il tomber en premier et quand ? Peut-être l'explosion des bulles bancaires dans les années qui viennent. Ou bien la diminution du rendement des cultures pour causes climatiques. Difficile de pronostiquer sans boule de cristal.



Merci Aurélia ! :)




Découvrez les autres interviews de la série :


Ramïn Farhangi

Ludovic Simon

Olivier Billaut

Denys Chalumeau

Laurent Ledoux


À bientôt pour une prochaine interview.



* : Livre de Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle (Seuil, 2018).



______________________


Effondrement & Renaissance a une triple ambition :


1. Mieux appréhender l'effondrement

2. Comprendre les raisons de notre inertie

3. Construire une nouvelle société préservant la vie sur Terre


Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir le reste de la plateforme pour approfondir le sujet de l'effondrement.


Si vous souhaitez vous aussi vous exprimer, ça tombe bien puisque cette plateforme est collaborative. Ainsi, il vous est possible de nous recommander une ressource utile pour enrichir encore le contenu du site. Vous pouvez aussi nous adresser le fruit de votre réflexion et de votre créativité (article, coup de gueule, vidéo, dessin...).

Nous nous ferons un plaisir de publier votre oeuvre ici-même ! ;)


Pour vous abonner à la Newsletter, nous poser une question ou proposer un contenu, écrivez-nous : jeanchristophe@effondrementetrenaissance.com





Enrichissez vous aussi ce site

en recommandant une ressource utile.

Merci d'avance ! ;)

Contactez-moi    

                     ✆ +33 (0)6 42 21 30 19                                     Jean-Christophe Anna                   jeanchristophe@effondrementetrenaissance.com