• Jean-Christophe Anna

Anticiper et vivre l'effondrement selon Ludovic Simon

Mis à jour : 22 août 2019



Voici la deuxième interview de cette série que j'espère aussi longue que riche en rêves, idées, retours d'expérience, vision.

Plutôt que d'interroger une énième fois sur l'effondrement, ses causes, ses mécanismes, ses impacts, ... j'ai choisi à l'instar du livre "Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre)" *, que je suis en train de lire, d'ouvrir la réflexion sur comment vivre avec. En posant 2 questions simples (celles qui me taraudent depuis quelques mois) - Comment anticiper ? Comment se préparer individuellement ? - et en risquant un pronostic - Quel domino va tomber en 1er et quand ?

Et pour y répondre, j'ai décidé de solliciter à la fois les expert·e·s reconnu·e·s de l'effondrement et des sujets connexes (Pablo Servigne, Agnès Sinaï, Yves Cochet, Jean-Marc Jancovici, Vincent Mignerot, Philippe Bihouix, Cyril Dion, ...), mais aussi des personnalités qui cherchent à comprendre via leurs médias respectifs (Alexia Soyeux, Clément Montfort, Thinkerview, Mr Mondialisation, Axel Lattuada, Lénie Cherino et Mathieu Duméry, Félicien Bogaerts...) ou encore des explorateurs·trices qui expérimentent déjà de nouvelles façons de vivre.

Ludovic Simon fait partie de cette 3ème catégorie.



L'INVITÉ : LUDOVIC SIMON


Mini bio officielle


Co-fondateur de DoYouBuzz, de la Cantine numérique de Nantes et du Web2Day, je suis un entrepreneur passionné. J'aime contribuer à des projets ayant une utilité sociale. J'apprécie tout particulièrement accompagner des personnes en transition professionnelle en leur transmettant mes connaissances et mes tactiques en matière de recherche d'emploi.




Présentation plus personnelle ;)


Je connais Ludovic depuis de nombreuses années. Si quelques Km séparent nos deux villes, il est Nantais, je suis Strasbourgeois, c'est notre expertise dans le domaine du recrutement et de la recherche d'emploi qui nous a réunis. En 2007, Ludovic a créé DoYouBuzz, le CV online customisable et super bien référencé sur Google qui permet aux candidat·e·s d'optimiser leur identité numérique, autrement dit leur visibilité en ligne, le fameux personal branding. De mon côté, j'ai lancé en 2009 mon premier blog "Job 2.0" pour permettre aux candidat·e·s de dynamiser leur recherche d'emploi. Tout naturellement, l'un des premiers outils auxquels j'ai consacré un article fut DYB, oups DoYouBuzz. Et j'ai recommandé pendant des années l'utilisation de DYB en plus de LinkedIn et Viadeo aux candidat·e·s que je conseillais dans leur recherche d'emploi.

DoYouBuzz fut l'un des partenaires de la toute première édition (en 2011) de l'événement que j'organise chaque année à Paris avec mon équipe.


Depuis quelques temps, nous partagions souvent les mêmes articles et nous poussions les mêmes coups de gueule sur Facebook. J'ai appris il y a quelques mois que Ludovic se formait à la gestion de projets d'habitats participatifs, au moment même où je franchissais une nouvelle étape déterminante dans ma mue personnelle vers ma nouvelle vie de citoyen (hyper)engagé sur la double urgence écologique et sociale.

Et là, pas plus tard qu'hier, mardi 27 mai 2019, je tombe sur ce post Facebook de Ludovic dans lequel il indique qu'il va déménager avec toute sa petite famille dans la drome... donc pas très loin de l'Oasis de Pierre Rabhi "Les Amanins" où je vais séjourner cet été avec mon épouse et mes deux fils. Et le lieux précis où Ludovic va s'installer n'est autre que... Saillans, ce village devenu célèbre pour sa gestion à la démocratie très participative. L'aventure citoyenne qui a emporté les élections municipales de 2014 fut d'ailleurs une source d'inspiration lorsque j'ai lancé le mouvement Strasbourg GO en octobre 2018 pour les municipales 2020 (J'ai depuis jeté l'éponge et lancé ce site).

Décidément, je me suis dit que nos trajectoires individuelles étaient plutôt bien alignées et qu'il était temps d'en discuter. C'est ce qui m'a amené à proposer à Ludovic de participer à cette série d'interviews.





L'INTERVIEW



1. L'effondrement de notre civilisation est inéluctable (il a même déjà commencé). Quelles sont selon toi les 3 principales mesures à prendre pour anticiper, amortir le choc et préparer demain ?


Tout à fait d'accord avec l'effondrement inéluctable du système financier et le bouleversement des équilibres actuels du vivant. Est-ce que notre civilisation va s'effondrer ? Moins sûr, je dirai qu'elle va plutôt évoluer de gré ou de force (et plutôt de force). Si la civilisation se résume à notre manière de sur-consommer, de travailler comme des fous (avec 40% de bullshit jobs) et de vivre de manière individualiste, alors oui, je pense que ça va s'effondrer car c'est insoutenable à long-terme. Mais il y a d'autres aspects de notre civilisation qui pourront perdurer : par exemple l'art, la permaculture, la capacité à prendre soin des autres, la sécurité sociale, la monnaie, internet, etc.

Personnellement, je pense que les crises à venir ne vont pas amener au chaos et à la guerre civile généralisée, mais plutôt à un sursaut ses consciences et à une entraide beaucoup plus forte (c'est ce qu'on constate dans les régions dévastées par un ouragan ou un tsunami). On parle d'un nouveau niveau de conscience de l'humanité, je suis convaincu que cela va advenir même si on est encore minoritaire à ce stade. J'en viens donc à ta question, comment s'y préparer pour amortir le choc ?

  • Commencer par changer soi-même pour être de plus en plus cohérent, sobre et... heureux

En vrac, on essaye de consommer moins, d'acheter d'occasion, de réparer, de produire moins de déchet, de ne pas prendre l'avion (le moins possible en tout cas). Je parle aussi de se libérer de ses propres chaines, de faire du développement personnel, d'apprendre à être heureux, de se contenter de ce qui est essentiel (l'amour, un bon repas, le jeu, la joie, une bonne randonnée, passer du temps avec ses proches, contribuer à des projets collectifs qui ont du sens, faire de la musique, chanter, danser, etc.), d'accepter de vivre ses émotions pleinement...

  • Développer ses capacités de coopération et changer son rapport aux autres

On parle beaucoup de la domination des chefs sur les salariés, de celle des hommes sur les femme. On parle moins de la domination des adultes sur les enfants (c'est là que le cycle de violence commence), ou des humains sur les animaux et le vivant en général. D'une manière générale et radicale, je suis contre toute forme de domination. Il faut chercher l'harmonie, le vivre ensemble, la tolérance, l'amour.

Une fois qu'on a compris qu'il faut coopérer, et pas écraser ou soumettre les autres, comment faire ? Apprendre à faire avec d'autres, à se parler, à se dire les choses (communication non violente), à se respecter soi-même, à respecter les autres... En gros, il faut quasiment tout ré-apprendre de ce qu'on nous a appris dans nos familles et à l'école. Personnellement, ça fait 6 ou 7 ans que je travaille en profondeur sur ces sujets, et y'a encore du boulot ! C'est dur, il faut se remettre en question très souvent, apprendre à demander de l'aide, accepter sa vulnérabilité... Ce qui nécessite, pour commencer, de s'aimer soi-même, dans ses forces ET dans ses faiblesses ou ses propres incohérences (ce qui est plus dur).

Les organisations pyramidales avaient du sens il y a quelques siècles, elles ont permis à notre civilisation de se développer, y compris dans ce qu'elle a de meilleur. Merci, mais maintenant, l'humain est mûr pour s'organiser de manière horizontale. L'arrivée d'internet a tué le débat puisque la principale raison d'être des pyramides, à savoir concentrer et distribuer l'information pour mieux s'organiser n'a plus lieu d'être. Si on fait du bio-mimétisme appliqué à l'organisation humaine, on comprend facilement qu'une forêt fonctionne très très bien sans chef. Il y a des centaines d'interactions entre chacun des agents de la forêt, et ça fonctionne. À nous de copier ça désormais pour l'avenir de notre civilisation humaine. Et ce sera beaucoup plus efficient et joyeux !

  • Devenir des citoyens engagés, informés, responsables et constituants

Je vais faire court et résumer ma pensée. Nous ne vivons pas en France dans une démocratie, mais dans un système basé sur la représentation qui favorise depuis 200 ans les élites économiques et politiques (l'oligarchie / la bourgeoisie). Juste un exemple : les gilets jaunes ont des revendications claires comme le RIC et la justice fiscale (remettre l'ISF, interdire les filiales de groupes français dans les paradis fiscaux). 80% des Français sont d'accord avec ces revendications... et le gouvernement fait la sourde oreille. C'est ça une démocratie ? On va voter tous les 5 ans pour élire un président (ou un député européen comme ce WE), et ça y est, on est en démocratie ? Vous faites ce que vous voulez, mais moi je ne marche pas dans cette arnaque. La vérité, c'est que nous sommes des enfants politiquement, on nous infantilise. L'éducation politique a l'école... il n'y en pas. Alors que ce serait juste la compétence n°1 à développer si on vivait vraiment dans une démocratie. Tout est fait pour que le peuple laisse les manettes à l'élite politique. Et le résultat est dramatique (car ils sont corrompus... sans même le savoir).




Il y a 100 entreprises dans le monde (dont Monsanto, Bayer, etc.) qui sont responsables de 70% des émissions de gaz à effet de serre. On les laisse faire, alors qu'une seule loi à l'assemblée suffirait à interdire la vente de leur produit sur notre territoire. Nos nappes phréatiques et nos rivières sont polluées. 90% de nos légumes sont gorgés de produits chimiques toxiques. Nos animaux ont des vies horribles et grandissent dans des cages à la lumière des néons... La majorité des Français sont ok pour changer ça. Mais nos élites ne font rien. Je n'hésite pas à dire que c'est une trahison pure et simple.

Donc, quelle que soit l'issue de ce système mortifère et en fin de vie (Marine Le Pen présidente, révolution populaire, effondrement financier, coup d'état...), la meilleure chose à faire pour nous simples citoyens, c'est de nous armer politiquement, en nous informant sur des médias alternatifs, en lisant, en discutant entre nous, en arrêtant de lire et regarder les médias détenus par des milliardaires ou par l'état, en faisant notre propre éducation politique et populaire. C'est comme ça qu'on arrêtera de se faire manipuler. Mon rêve, à terme, c'est de voir émerger une assemblée constituante avec des personnes tirées au sort. Je m'arrête là, je vais vous saouler sinon (si ce n'est pas déjà fait ;)

  • Ne pas respecter les règles établies

(Tu m'a donné 3 principales mesures, je vais donc t'en donner 5 :) )


La 4ème mesure, c'est de faire la différence entre légitimité et légalité. Si le peuple respectait tout le temps les lois (donc restait dans la légalité), nous n'aurions pas obtenu les congés payés, le vote des femmes, le droit à l'avortement, l'abolition de la monarchie, etc. Je pense que ce qui est le plus important, c'est la légitimité. Si le peuple se soulève pour en finir avec un système oligarchique qui nous amène dans le mur et détruit le vivant, ce n'est pas légal... mais c'est légitime !! À ce titre, le fait de voir les enfants faire grève le vendredi pour marcher pour le climat, c'est un fabuleux motif d'espoir ! Les gilets jaunes aussi. Ce ne sont que les premières secousses d'un grand séisme qui, je l'espère, va nous sauver de ces politiques irresponsables.

  • Ré-apprendre ce qui est essentiel à sa propre survie

Vu qu'on va dans le mur et qu'on ne peut pas compter sur nos élites pour changer ça, il faut préparer le pire. Le pire, ce serait le chaos, les pénuries, etc. Je n'y crois pas personnellement, mais on ne sait jamais. Il me semble donc essentiel de ré-apprendre de choses essentielles comme : savoir cultiver des légumes et des fruits, planter des arbres, gérer la ressource "eau", savoir réparer des machines, ou en fabriquer en mode "low-tech"... Et ce qui est cool, c'est que ce sont des activités pleines de sens, saines pour le corps et l'esprit, et des prétextes à se réunir avec ses potes pour faire ça ensemble. Donc allons-y ! En ce qui me concerne, je pense qu'il est de mon devoir de père d'apprendre à mes 2 filles à développer ces compétences là. Si jamais notre monde part en sucette, ça leur permettra d'avoir une belle vie sans dépendre d'un système central qui aura peut-être disparu.



2. Comment te prépares-tu à titre individuel à l'arrivée de l'effondrement dans son stade ultime ?


  • J'ai commencé par m'extraire du chantage du marché de l'emploi il y a 12 ans en créant ma propre entreprise. Ce qui m'offre aujourd'hui une grande liberté et pas mal de temps que j'utilise pour travailler sur de multiple projets qui ont du sens à mes yeux. Cette expérience m'a permis de développer énormément mes capacités de coopération et de communication, des compétences indispensables pour préparer le monde de demain.

  • Depuis l'âge de 4 ans, je déteste subir la domination des autres (celle de mes parents, de mes profs, des mes chefs...). En cohérence, j'essaye donc de ne dominer personne. J'ai libéré mon entreprise il y a 6 ans et distribué le pouvoir à chacun des co-opérateurs avec qui je travaille.

  • Je pratique également l'éducation bienveillante avec mes enfants et j'essaye de ne rien leur imposer en dehors de ce qui est vital pour leur sécurité (et ça marche !). Mes enfants font l'école à la maison depuis 2 ans et vont rejoindre une école alternative à la prochaine rentrée avec des éducateurs qui placent les désirs de l'enfant devant le fait de suivre le sacro-saint programme de l'éducation nationale. Cette manière de faire permet de développer chez mes enfants leurs propres capacités de communication, de coopération, leur capacité à gérer leurs émotions, leur capacité de discernement et de savoir ce qu'elles veulent faire de leur vie, elle préserve leur créativité et leur force de vie, etc.


  • J'ai un petit potager et je souhaite développer mes compétences de néo-paysans dans les années à venir.


  • Je m'intéresse énormément à la politique depuis que j'ai 20 ans, je passe entre 5 et 10 heures par semaine à lire, ré-apprendre l'histoire politique et comprendre le monde sur cet angle. Fort de cette culture politique et maintenant que je me suis libéré / dépollué de la vision néo-libérale dominante, je compte avoir des engagements plus militants / d'être plus actif sur ce terrain d'ici quelques années (je choisis mes combats en respectant ma propre humanitude et mes limites, ma priorité est plutôt tourné vers ma famille et mes enfants ces dernières années).


  • Je vais m'installer à Saillans dans la Drome d'ici quelques semaines et je compte contribuer à l'émergence d'un projet d'éco-village / habitat participatif qui tendra vers l'autonomie alimentaire, énergétique et technique là-bas. Je me suis formé à la gestion de projets d'habitats participatifs il y a 1 an. Je pense que la Drome est un territoire propice à ce type de projet.



  • Enfin, j'ai 2 défis personnels pour les 2 ans à venir. Je vais essayer d'avoir un autre rapport au temps, de ralentir mon rythme, et de vivre davantage en lien avec la nature. Je vais également essayer de prendre davantage soin de moi, de mon corps, en commençant par avoir un autre rapport à la nourriture, prendre le temps de cuisiner et d'apprendre à faire des trucs bons et sains. J'aimerais tendre vers le végétarisme à court-terme et ne pas contribuer par ma consommation irresponsable aux conditions de vie horrible des animaux.


3. Double pronostic : quel domino va-t-il tomber en premier et quand ?


Le top, ce serait que Bernie Sanders gagne les prochaines élections américaines. Je pense que ça pourrait changer beaucoup de choses à l'échelle mondiale sans forcément passer par la case effondrement global et crise mondiale.

Mais si on doit passer par la case crise, je pencherai plutôt pour une crise financière majeure (beaucoup plus importante que celle de 2008). Je la pronostique pour 2022 ! Et j'ai hâte, car ça veut dire qu'on pourra repartir sur de bonnes bases ensuite. Enfin j'espère :-/



Merci Ludo ! :)



Découvrez les autres interviews de la série :


Ramïn Farhangi

Aurélia Pétri

Olivier Billaut

Denys Chalumeau

Laurent Ledoux


À bientôt pour une prochaine interview.





* : Livre de Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle (Seuil, 2018).



______________________


Effondrement & Renaissance a une triple ambition :


1. Mieux appréhender l'effondrement

2. Comprendre les raisons de notre inertie

3. Construire une nouvelle société préservant la vie sur Terre


Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir le reste de la plateforme pour approfondir le sujet de l'effondrement.


Si vous souhaitez vous aussi vous exprimer, ça tombe bien puisque cette plateforme est collaborative. Ainsi, il vous est possible de nous recommander une ressource utile pour enrichir encore le contenu du site. Vous pouvez aussi nous adresser le fruit de votre réflexion et de votre créativité (article, coup de gueule, vidéo, dessin...).

Nous nous ferons un plaisir de publier votre oeuvre ici-même ! ;)


Pour vous abonner à la Newsletter, nous poser une question ou proposer un contenu, écrivez-nous : jeanchristophe@effondrementetrenaissance.com




Enrichissez vous aussi ce site

en recommandant une ressource utile.

Merci d'avance ! ;)

Contactez-moi

 

Jean-Christophe Anna

✆ +33 (0)6 42 21 30 19

@Jchristopheanna

jeanchristophe@effondrementetrenaissance.com