• Jean-Christophe Anna

Et si nous écrivions ensemble une nouvelle histoire !


Crédit : Fresque illustrant la couverture du livre "Utopique" de Vito.


Effondrement & Renaissance

va s'effacer au profit de L'Archipel du Vivant

L'Archipel du Vivant est l'aboutissement d'une profonde réflexion que j'ai entamée il y a un peu plus de deux ans, début 2018.

Comment préparer concrètement la résilience collective pour anticiper l'effondrement et amortir les chocs à venir ?

Comment construire un monde nouveau plus respectueux du vivant, humainement plus juste et réellement démocratique ?

Bref, comment engager une véritable révolution aussi indispensable que vitale ?

S'est immédiatement posé la question du bon échelon pour amorcer cette transformation : international, européen, national ou local. L'échelon local m'a rapidement semblé le plus concret, le plus opérationnel, le plus humain, avec évidemment l'ambition de créer le modèle le plus inspirant possible pour donner envie à d'autres un peu partout sur le globe de faire de même, d'avoir l'audace de s'affranchir du système dominant actuel et du conditionnement sociétal pour écrire ensemble de nouvelles règles, nos propres règles.


J'ai commencé par ma ville, Strasbourg. J'ai eu l'opportunité de vivre deux formidables aventures citoyennes dans le cadre des municipales 2020 : le projet Strasbourg GO que j'ai initié et dont la vocation était de faire de Strasbourg, une ville Oasis, la ville nouvelle d'une nouvelle ère.



Puis, dans un second temps, j'ai activement participé à la campagne d'une liste 100% citoyenne sans étiquette politique en rédigeant la partie écologie (végétalisation massive, transformation de la ville en un grand parc, création de 6 fermes urbaines bio, gratuité totale des transports et création de zones réservées aux piétons, transformation de l'incinérateur en un grand centre de recyclage des déchets, protection du vivant...) et résilience face aux risques systémiques (rupture des approvisionnements alimentaires, stress hydrique, pénurie énergétique, coupure électrique, crise sanitaire, dérèglement climatique, krach boursier et crise économique majeure) du programme.

Fort de cette double expérience, de mes rencontres, de mes lectures, je suis convaincu aujourd'hui que si la résilience est forcément locale, elle ne pourra se bâtir et se développer qu'autour des initiatives alternatives existantes. Depuis le mois de mars, pendant le confinement, j'ai donc initié ce nouveau projet qu'est L'Archipel du Vivant.


Notre vision


Un monde écologiquement soutenable qui prend soin du vivant, sans rapport de domination et privilégiant la coopération, dans lequel les besoins essentiels des êtres vivants – humains et non humains – sont respectés.

Dans l’état actuel de nos réflexions et connaissances, nous considérons comme meilleures pistes à suivre les inspirations suivantes : écoféminisme, biorégionalisme, permaculture, biocentrisme, écologisme décolonise, anarchisme - municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique - et décroissance.


Notre mission

Développer la résilience locale et faciliter la coopération entre les initiatives alternatives existantes pour faire émerger une nouvelle société.


Notre triple ambition


Notre grand projet va se dérouler en 3 étapes :


Ressources

Mettre à disposition des acteurs alternatifs déjà présents dans les territoires – les “îlots de résilience” (Écovillages, villages engagés vers l’autonomie, oasis ressources, éco-lieux, ZAD, fermes bio, ressourceries-recycleries, coopératives, écoles alternatives, monnaies locales…) – et de la population une plateforme web regroupant les formations pour acquérir les compétences du XXIème siècle (permaculture, art de vie sauvage, low-tech, gouvernance, communication bienveillante, éducation alternative…) et toutes les informations utiles (annuaires, fiches pédagogiques, kits pratiques…) pour découvrir les initiatives les plus inspirantes et servir de boussole dans notre époque de bascule entre un monde en fin de vie et un monde nouveau.

Cette première ambition a donné le jour à un site ressources archipelduvivant.org désormais disponible dans une version bêta jusqu'au 15 septembre.  Avant le lancement officiel grand public le 15 septembre, nous serions ravi·e·s de recueillir vos feedbacks précieux :

https://framaforms.org/questionnaire-site-web-larchipel-du-vivant-1595757077

Je vous invite aussi à vous abonner à la Newsletter de L'Archipel du Vivant car c'est dans la partie blog du site que je partagerai désormais mes articles. Je n'écrirai plus sur Effondrement & Renaissance.



Résilience

Organiser les conditions de la résilience globale (hydrique, alimentaire, énergétique, sanitaire, sécuritaire, économique et financière) à l’échelle locale entre ces “îlots” afin de constituer des archipels territoriaux. C’est uniquement en articulant leur interdépendance/connexion et en les mettant en réseau qu’une véritable résilience est possible.



Renaissance

Créer une société nouvelle - fédération de micro-sociétés territoriales - sur les principes du municipalisme libertaire et du confédéralisme démocratique, respectueuse du vivant, humainement juste et réellement démocratique.


Vous pouvez également découvrir mon livre "Le Climat n'est pas le bon combat ! Utopie bornée, la transition est morte." disponible directement sur le site de L'Archipel du Vivant.



Et pour finir, sachez que notre équipe recrute !

Donc, si vous vous sentez l'âme d'un·e rebelle, écrivez-moi : jc@archipelduvivant.org


« L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé. »

Théodore Monod

Enrichissez vous aussi ce site

en recommandant une ressource utile.

Merci d'avance ! ;)

Contactez-moi    

                     ✆ +33 (0)6 42 21 30 19                                     Jean-Christophe Anna                   jeanchristophe@effondrementetrenaissance.com