Petit annuaire des mouvements engagés

espace

 Petit annuaire

des mouvements engagés

espace

Les mouvements et associations

engagé·e·s pour la planète !

espace

Institut Momentum, Adrastia, Alternatiba, Greenpeace, WWF, National Geographic, Le mouvement des Colibris, Il Est Encore Temps, Notre Affaire à Tous, ANV-COP21, 350.ORG, Oxfam, la Fondation pour la nature et l'homme, Youth For Climate, le Réseau Action Climat, Nous voulons des coquelicots, Zero Waste France, Le mouvement des villes en transition, Extinction Rebellion, SEA SHEPHERD, makesense, La Base, La Bascule...

Les acteurs étant relativement nombreux, voici une courte présentation de chacun d'entre eux afin de vous y retrouver

et... de vous engager !

espace

Votre aide est très précieuse pour enrichir cette rubrique.

Indiquez une association, une ONG ou un mouvement (en cliquant sur le bouton ci-dessous) et je me ferai une joie de l'ajouter. ;)

espace

Fondé en mars 2011, l’Institut Momentum est un laboratoire d’idées sur les issues de la société́ industrielle et les transitions nécessaires pour amortir le choc social de la fin du pétrole.

L’Institut Momentum, qui réunit des chercheurs, des journalistes, des ingénieurs et des acteurs associatifs, se consacre à répondre au défi de notre époque : comment organiser la transition vers un monde postcroissant, postfossile et modifié par le climat ? Comment penser et agir les issues de l’Anthropocène ?

Lieu convivial de recherche, l’Institut Momentum produit des diagnostics, des analyses, des scénarios et des propositions originales sur les stratégies de transition et de résilience. L’Institut Momentum est là pour les susciter et les faire connaître aux individus, aux collectivités, aux entreprises et aux gouvernements. Enfin, l’Institut Momentum a le souci de donner de la visibilité aux solutions émergentes, déjà mises en œuvre.

logo_momentum.gif

espace

Logo Adrastia.png

Adrastia vient du grec ancien Adrasteia : « auquel on ne peut échapper ». Adrastée est la nymphe protectrice de Zeus enfant contre le malfaisant Cronos.

L’Égypte des pharaons, l’Empire romain, les Khmers de la cité d’Angkor… alors qu’elles se pensaient éternelles, certaines des plus grandes civilisations ont disparu, non pas parce qu’elles avaient perdu leur dernière guerre, mais simplement parce que leur économie avait dépassé les capacités de leur environnement à en supporter les exigences, ou parce que cet environnement avait changé trop brutalement.

Si les périodes de déclin humain se sont produites autrefois localement, ponctuellement, toutes les populations sont aujourd’hui confrontées aux limites de leur adaptabilité. Dans une économie mondialisée, elles participent presque toutes à la surexploitation des ressources et aucune n’est épargnée par les effets du réchauffement climatique.

Selon les modèles et les données auxquels Adrastia se réfère, au cours des prochaines décennies, même les humains les plus riches et les plus puissants verront leur niveau de confort et de sécurité baisser. Le déclin qui semble déjà engagé aujourd’hui pour certains pourra alors devenir global.

Créé en 2014, Adrastia a pour objectif d’anticiper et préparer ce déclin de façon honnête, responsable et digne.

espace

The Shift Project est un think tank qui oeuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone. Association loi 1901 reconnue d’intérêt général et guidée par l’exigence de la rigueur scientifique, notre mission est d’éclairer et influencer le débat sur la transition énergétique, en France et en Europe.

The Shift Project a l’ambition d’emprunter le meilleur de chaque catégorie d’acteur pour proposer des vues globales et constructives dans la progression vers une économie post-carbone, et qui ne supposent pas de changer préalablement la nature humaine pour pouvoir s’appliquer. 

LOGO-2-TSP-L1000PX-TRANSPARENT.png

espace

image.jpg

Partout dans le monde, des innovations techniques simples, accessibles et durables sont développées à échelle locale pour répondre à des problématiques vitales, économiques ou environnementales.

Ces solutions, ce sont des low-technologies. Potentiellement utiles à des millions de personnes, elles méritent d’être partagées.

Le Low-tech Lab se donne pour mission de les repérer, de les expérimenter et de les documenter de façon collaborative afin de les rendre accessibles à tous. L'ensemble de ces documentations sont partagées librement et gratuitement.

espace

Alternatiba est un mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale.

Né à Bayonne en 2013, il s’est fondé sur deux constats. D’une part, le dérèglement climatique s’accélère, touche les populations les plus pauvres de la planète et menace à moyen-terme les conditions de vie sur Terre. C’est maintenant qu’il faut agir pour nous éviter d’atteindre des seuils d’emballement climatique inarrêtables. D’autre part, des solutions existent et sont à portée de mains, elles n’attendent que nous. Alternatiba veut les montrer, les renforcer et les développer pour changer le système, pas le climat !

Alternatiba réunit des milliers de citoyennes et citoyens engagé·e·s face à l’urgence climatique dans la promotion et la mise en place d’alternatives concrètes. Le mouvement marche sur deux jambes : celle des alternatives pour construire une société plus juste, plus solidaire, plus conviviale et plus soutenable, ainsi que sur celle de la résistance pour bloquer les projets climaticides et interpeller les décideurs politiques et économiques sur l’urgence de s’emparer de ces solutions, aux côtés du mouvement Action Non-Violente COP21.

espace

topbannerANVCOP21.png

Relever le défi climatique est une condition préalable indispensable au maintien des conditions de vie civilisées sur Terre.

La naissance d’ANV-COP21 en 2015 a été inspirée par les victoires obtenues des grands mouvements de lutte non-violente.

La mission qu’ANV-COP21 s’est donnée est de faire émerger un mouvement citoyen de masse, non-violent et déterminé, radical et populaire, afin de relever ce défi.

Par ses actions non-violentes ANV-COP21 veut :

  • Dénoncer les projets et les politiques aggravant le changement climatique

  • Replacer la lutte contre le changement climatique au centre de l’agenda politique et médiatique avec l’ambition et l’urgence que cela nécessite

  • Travailler en complémentarité des organisations qui oeuvrent à la construction et au  développement des alternatives pour la transition sociale et écologique

  • Développer l’approche non-violente, comme base de la nouvelle société dans laquelle nous souhaitons vivre en paix

espace

Inspirer, relier et soutenir les citoyens qui font le choix d’un autre mode de vie !

Créé en 2007 sous l’impulsion de Pierre Rabhi, Colibris se mobilise pour la construction d’une société écologique et humaine. L’association place le changement personnel au cœur de sa raison d’être, convaincue que la transformation de la société est totalement subordonnée au changement humain. Colibris s’est donné pour mission d’inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective.

Inspirer : Colibris dessine la société de demain et explore les dernières initiatives écologiques et citoyennes qui participent à construire la société de demain

Relier : Pour relayer le mouvement au plus proche des citoyens et des territoires, l'association Colibris s'appuie sur un réseau de Groupes Locaux.

Soutenir : Le Projet Oasis, L'Université des colibris, La Fabrique des colibris

fbcolibris.png

espace

logo-fnh.png

Créée en 1990 par Nicolas Hulot, la Fondation pour la Nature et l'Homme œuvre pour un monde équitable et solidaire qui respecte la Nature et le bien-être de l’Homme. Elle s’est donné pour mission de proposer et accélérer les changements de comportements individuels et collectifs, et soutenir des initiatives environnementales en France comme à l’international pour engager la transition écologique de nos sociétés.

Pour y parvenir :

  • La Fondation s’appuie sur l’information scientifique la plus complète et objective possible concernant, notamment, l’état écologique de notre planète.

  • Elle se base sur la pédagogie pour faire le lien entre les connaissances et l’action auprès de tous les publics. Elle participe, ainsi, à la prise de conscience de l’interdépendance entre les humains et l’ensemble du vivant et de la nécessité d’imaginer des solutions communes.

  • Elle participe au débat public en proposant et en portant des solutions à mettre en œuvre pour transformer nos sociétés et en s’impliquant aux côtés des acteurs du changement.

espace

Notre Affaire à Tous a été créée en 2015 pour oeuvrer à l’instauration de la justice climatique par les outils juridiques. De ce fait, la majorité des membres de l’association sont des juristes. La plupart sont aussi des jeunes femmes engagées dans cette lutte essentielle pour la justice climatique et sociale et portent une voix unie pour changer le monde.

 

L’association a été créée à l’initiative de 9 membres fondateurs-rices : Julien Bayou, Valérie Cabanes, Béatrice Fainzang, Wandrille Jumeaux, Vincent Madeline, Ingrid Metton, Samanta Novella, Marie Toussaint et Victor Vauquois. En 2018, l’association comptait 350 adhérents, et une cinquantaine de bénévoles actifs-ves, essentiel-les à l’avancée de nos projets.

Logo_Notre_Affaire_à_tous.png

espace

800x600_82112-2019_03_15_logo_youth_for_

Youth for Climate (Jeunesse pour le climat) est un mouvement mondial de jeunes pour que la société se mobilise face au réchauffement climatique. Elle organise des grèves scolaires pour le climat en Belgique et dans différents pays.

Le mouvement est né en Belgique début janvier 2019 répondant à l'appel de la suédoise Greta Thunberg, une étudiante de 16 ans ayant invités tous les jeunes à sécher les cours pour le climat le vendredi .

Dans une vidéo publiée le 29 décembre sur Facebook, Anuna de Wever et Kyra Gantois, les 2 initiatrices du mouvement en Belgique invitent les étudiants belges à faire grève chaque jeudi.

Le mouvement prend rapidement de l'ampleur, 3000 étudiants manifestent à Bruxelles le premier jeudi puis 12 000 le jeudi suivant et 35 000 le jeudi 24 janvier.

Le mouvement apparaît petit à petit dans d'autres pays (France , Pays-Bas, Suisse, etc.).

espace

Global Forest Watch

Il est difficile de gérer ce que l'on ne peut pas mesurer. Global Forest Watch publie en ligne et gratuitement les meilleures données disponibles relatives aux forêts, instaurant ainsi une transparence sans précédent sur l'évolution des forêts du monde entier. Ces informations de qualité permettent de prendre des décisions plus avisées en matière de gestion et de protection des forêts pour les générations actuelles et futures. En outre, une plus grande transparence donne au grand public les outils nécessaires pour tenir les gouvernements et les entreprises responsables de l'impact que leurs décisions ont sur les forêts. Les données de GFW sont consultées quotidiennement par des gouvernements, des entreprises, des organisations de la société civile, des journalistes et des personnes qui se soucient des forêts qui les entourent.

Des milliers de personnes dans le monde entier utilisent GFW au quotidien pour suivre et gérer les forêts, lutter contre la déforestation illégale et les incendies, condamner les activités non durables, défendre leurs terres et leurs ressources, se procurer des biens de manière durable ainsi que pour mener des recherches inédites en matière de conservation.

Forest_Monitoring_Designed_for_Action___

espace

A_propos_de_Deep_Green_Resistance_–_Deep

Deep Green Resistance - Un mouvement pour sauver la planète 

Deep Green Resistance est une analyse, une stratégie, et la seule organisation de son genre. En tant qu’analyse, elle montre la civilisation pour ce qu’elle est, c’est-à-dire comme l’institution qui détruit la vie sur Terre. En tant que stratégie, elle offre un plan concret pour arrêter cette destruction. En tant qu’organisation, DGR met en œuvre cette stratégie.

Le but de DGR est de priver les riches de leur pouvoir de voler aux pauvres, et les puissants de leur pouvoir de détruire la planète. C’est un vaste engagement mais il faut le dire : c’est possible. La civilisation industrielle peut être arrêtée.

DGR est une organisation à visage découvert qui utilise l’action directe dans le combat pour sauver notre planète. Nous pensons qu’il est nécessaire d’avoir aussi des organisations clandestines qui puissent cibler les infrastructures stratégiques de la société industrielle. Mais ces seules actions ne sont jamais une stratégie suffisante pour aboutir à une issue juste et souhaitable. Toute stratégie visant un futur vivable doit inclure un appel à construire des démocraties directes, fondées sur les droits humains et des cultures matérielles durables.

espace

Extinction Rebellion, abrégé en XR, est un mouvement social international qui vise à susciter un changement radical, par le biais d'actions directes et d'une résistance non violente, afin de limiter le réchauffement climatique et de minimiser le risque d'extinction de l'humanité et d'effondrement écologique.

Le mouvement débute au Royaume-Uni en octobre 2018 avec la publication d'un appel à l'action signé par une centaine d'universitaires suivi d'un lancement officiel le dernier jour du mois par plusieurs militants de Rising Up!. Durant le mois suivant, plusieurs actions de désobéissance civile sont recensées dans la capitale, Londres

Depuis l'appel d'Extinction Rebellion UK, des mouvements se sont formés aux USA, en Italie, en Allemagne, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en France. D'autres branches sont en cours de formation (Espagne, Belgique, Portugal, Brésil, Colombie, Suède, Inde, Canada, etc.).

220px-Extinction_Rebellion,_green_placar

espace

220px-WWF_logo_2000.svg.png

Le WWF (de l'anglais : World Wildlife Fund) ou Fonds mondial pour la nature est une organisation non gouvernementale internationale (ONGI) créée en 1961.

Le WWF a pour but la protection de la faune, de ses habitats (notamment les espèces menacées) et de la nature en général. Vouée à la protection de l'environnement, cette ONG est fortement impliquée en faveur du développement durable.

C'est l'une des plus importantes ONG environnementalistes du monde avec plus de 6 millions de soutiens à travers le monde, travaillant dans plus de 100 pays, et supportant environ 1300 projets environnementaux. Le WWF est un fonds qui, en 2013, tirait 56 % de ses ressources des particuliers, 17 % du secteur public et 10 % d'entreprises privées.

espace

Fondé en 1971 à Vancouver, Greenpeace (littéralement « paix verte ») est une ONGI de protection de l'environnement présente dans plus de 55 pays à travers le monde.

Greenpeace agit selon les principes de non-violence pour protéger l’environnement, la biodiversité et promouvoir la paix.

Greenpeace est un réseau international d'organisations indépendantes qui agissent selon les principes de non-violence pour protéger l’environnement, la biodiversité et promouvoir la paix. Elle s’appuie sur un mouvement de citoyennes et citoyens engagé-e-s pour construire un monde durable et équitable.

Greenpeace_logo.svg.png

espace

siteon0-38e4a.jpg

La fédération internationale des Amis de la Terre forme le plus grand réseau écologiste mondial. Présent dans 72 pays, il compte plus d’un million et demi de membres et plus de 5 000 groupes locaux, présents dans toutes les régions du monde.

La fédération des Amis de la Terre France est une association de protection de l’Homme et de l’environnement, de loi 1901 et agréée pour la protection de l’environnement. Elle est indépendante de tout pouvoir économique, politique et religieux.

Créée en 1970, la fédération des Amis de la Terre a participé à la fondation du mouvement écologiste français et à la formation du premier réseau écologiste mondial Friends of the Earth International, présent dans 77 pays et réunissant 2 millions de membres sur les cinq continents. 
En France, les Amis de la Terre forment un réseau d’une trentaine de groupes locaux et de groupes associés autonomes qui agissent selon leurs priorités locales et relaient les campagnes nationales et internationales sur la base d’un engagement commun en faveur de la justice sociale et environnementale.

Une association visionnaire
Les Amis de la Terre militent pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Engagés en faveur de la justice sociale et environnementale, nous nous mobilisons et promouvons la participation des citoyens aux prises de décisions publiques et menons des actions sur le terrain, aux niveaux local, national et international.

espace

350.org est une ONG environnementale internationale, fondée en 2007 aux États-Unis par le journaliste, auteur et militant écologiste Bill McKibben. Son action se concentre sur la lutte contre le réchauffement climatique et la promotion du désinvestissement des énergies fossiles.

350.org a commencé par organiser des journées d’action mondiales réunissant des militants et des organisations partout dans le monde, comme la Journée internationale d’action climatique (2009), la Fête internationale du travail (2010) et La Planète bouge (2011). 350 est rapidement devenue une coalition mondiale.

Le nom de l'association provient du seuil de 350 parties par million (ppm) de CO2 dans l'atmosphère défini notamment par le climatologue américain James Hansen comme taux maximum à ne pas dépasser pour éviter un réchauffement climatique trop important, ce taux ayant dépassé les 400 ppm en 2014.

220px-350_organisation_logo.svg.png

espace

logoSSF.jpg

Défendre et protéger la vie et l'habitat marin.

La mission de SEA SHEPHERD est de lutter contre la destruction de la vie et de l’habitat marin dans son ensemble... SEA SHEPHERD utilise des stratégies novatrices d'action directe pour défendre, conserver et protéger la biodiversité fragile de nos mers océans, et faire respecter les lois internationales de conservation, trop souvent bafouées.

Fondée en 1977 par le capitaine Paul Watson, SEA SHEPHERD est l'ONG de défense des océans la plus combative au monde.

Sea Shepherd travaille sur trois axes majeurs :

  • Dépasser la seule protestation et intervenir de manière active et non violente dans les cas d'atteintes illégales à la vie marine et aux écosystèmes marins

  • Exposer les abus et les pratiques non durables ou non éthiques d'atteinte à la vie marine et à l'intégrité des écosystèmes marins en alertant les médias et l'opinion publique.

  • Sensibiliser l'opinion publique au lien essentiel qui nous relie à l'océan à travers diverses interventions en festivals, écoles, organisation de conférences, expositions, publications, films, etc...

espace

Wings Of the Ocean est née d’un rêve partagé par deux écologistes, cumulé à un pari fou : dépolluer les océans de son plastique, retirer les filets dérivants dits “fantômes”, offrir une plateforme de recherche pour les océanologues… Le tout sous la forme d’une “Ecole de Voile”autour du monde ! 

C’est en 2016 que Julien Wosnitza et Sébastien Fau se rencontrent, déjà sur un bateau, déjà lors d’actions écologiques, mais sur un navire de la flotte de Sea Shepherd. S’en sont suivies de nombreuses aventures en Mer de Cortez, mais surtout ils ont retiré ensemble plus de 155 filets illégaux de l’océan. 

L’idée d’une collaboration est venue par la suite, au gré de discussions sur les possibilités laissées aux initiatives de dépollution, ainsi qu’aux scientifiques d’effectuer des recherches sur le long terme en mer. 

L’idée a germé et a abouti sur un “Navire Ecole”, un 3 mâts de 47m de long, sur lequel ils parcourront les océans à la recherche de plastique et de filets fantômes, le tout en permettant à tout un chacun de participer à l’aventure et de s’initier à la voile ! Evidemment, la production de documentaires, de vidéos voire d’une série est prévue au gré des périples de Wings of the Ocean. 

Alors, prêt pour l’aventure ?

trezrtezez-166x250.png

espace

logo-sfe.png

Donner à chacun la possibilité d’agir en faveur des océans !

Surfrider Foundation Europe est une association à but non lucratif, chargée de la protection et de la mise en valeur des lacs, des rivières, de l’océan, des vagues et du littoral. Créée en 1990 par un groupe de surfeurs locaux, elle
regroupe aujourd’hui plus de 12 000 adhérents et agit sur 9 pays via ses antennes bénévoles.

espace

Ensemble, nous pouvons construire un monde plus juste sans pauvreté.

Oxfam est une confédération internationale de 19 organisations qui travaillent ensemble, avec des partenaires et communautés locales, dans plus de 90 pays.

Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Nous sommes déterminés à changer cela en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté. 

Tout autour de la planète, nous nous efforçons de trouver des solutions pratiques et innovantes pour aider les individus à s'extraire de la pauvreté et à s'épanouir. Nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées par des crises ou catastrophes à reconstituer leurs moyens de subsistance. Et nous militons afin que les populations pauvres se fassent entendre et pèsent sur les décisions, aussi bien locales qu'internationales, qui les affectent.

Dans l'ensemble de nos activités, nous travaillons avec des organisations partenaires aux côtés de femmes et d'hommes vulnérables afin de mettre fin aux injustices qui causent la pauvreté.

Logo OXFAM.jpg

espace

logo-300x49.png

Makesense est une communauté internationale de citoyens, d’entrepreneurs et d’organisations pour résoudre des défis sociaux et environnementaux.

En 2010, un groupe de jeunes décide de mettre leurs compétences au service des entrepreneurs sociaux du monde entier pour leur permettre de changer les choses. Très vite, ces citoyens du monde se connectent avec d’autres citoyens, tous animés de la même envie d’aider les entrepreneurs innovants à relever des défis sociétaux et environnementaux en partageant leurs connaissances et en continuant à apprendre en cours de route. makesense était née !

Et avec des centaines de citoyens et d’entrepreneurs sociaux de par le monde, investis dans la recherche de solutions locales aux problématiques les plus pressantes de notre temps, une communauté était née !

La collaboration avec les gouvernements, les autorités et les entreprises locales a été un ingrédient majeur de la recette. Elle nous a permis de personnaliser les meilleures solutions pour avoir un impact positif significatif.

Aujourd’hui l’aventure continue. makesense est un écosystème horizontal, dynamique et en expansion, qui fédère des citoyens, des entrepreneurs et des organisations à la fois du secteur public et privé.

espace

Créée en 1997 sous le nom du Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets qui restera le nom jusqu'en juin 2014), Zero Waste France est une association citoyenne et indépendante, qui agit auprès de tous les publics : citoyens, élus, professionnels, entreprises, et se donne trois missions pour y contribuer.

A l’origine, son rôle de lanceur d’alerte est primordial : il s’agit notamment de faire connaître les dangers de l’incinération des déchets pour obtenir une réglementation plus contraignante sur les rejets des installations (par exemple, sur les dioxines). Rapidement, l’association décide de s’attaquer à la source du problème : la production de déchets et, plus largement, le gaspillage des ressources naturelles.

Parmi ses missions, Zero Waste France analyse et explique les enjeux de la gestion des déchets et du gaspillage : surconsommation des ressources, pollutions, implications économiques et sociales. L’association informe aussi les citoyens et les autres acteurs sur les solutions et moyens qui peuvent leur permettre d’agir sur cette situation.

zerowaste-logo.jpg

espace

LogoTransitionFR.png

Le réseau des villes en transition est un mouvement social qui rassemble des groupes animant dans leur commune une initiative de transition, c'est-à-dire un processus impliquant la communauté et visant à assurer la résilience (capacité à encaisser les crises économiques et/ou écologiques) de la ville face au double défi que représentent le pic pétrolier et le dérèglement climatique.

Ce mouvement s'inspire d'un exercice de descente énergétique locale, effectué en 2005 par les étudiants du cours de soutenabilité appliquée de l'université de Kinsale sous la direction de Rob Hopkins, formateur et enseignant en permaculture. La première mise en application a été initiée en 2006 dans la ville de Totnes au Royaume-Uni. Depuis, le mouvement est devenu international et compte plus de 960 initiatives officielles.

L'originalité du mouvement des initiatives de transition par rapport aux mouvements écologistes ou sociaux existants tient en plusieurs points. Tout d'abord, la vision de l'avenir est résolument optimiste, et les crises sont vues comme des occasions de changer radicalement la société actuelle. La deuxième originalité est que le mouvement concerne la communauté dans son ensemble car c'est cette dernière qui doit porter le changement. 

espace

SOS Maires est un groupe de conseil en résilience destiné aux communes rurales.

Nous sommes tout simplement un groupe de citoyens engagés qui pensent  que les structures bancaires,  commerciales et économiques (nous parlons des différents réseaux)  peuvent s’effondrer d’une manière extrêmement rapide à la suite d’une crise financière ou événements géopolitiques extérieurs ou intérieurs ( qui ont pourtant été signalés par différents économistes de renom ), ayant pour effet d’isoler totalement les communes rurales pour un temps indéterminé.

Le rôle des maires est le plus important qui soit en cas de désordre généralisé. A court et moyen terme, la seule échelle géographique, administrative et humaine efficace pour anticiper les crises qui se profilent, est, en effet, celle des communes rurales.

bandeau2.jpg

espace

unnamed-1.jpg

Le Réseau Français des Écovillages

Projets d’Ecovillages, quelque part, sur notre belle planète … et plus particulièrement en France.
Ce groupe se veut constitué de personnes / groupes, en phase de construction d’écovillage ou en questionnement et ayant adopté les principes de l’écologie et du respect du vivant => agrobio / permaculture / végéta-isme / école alternative et éducation joyeuse / activités économiques artisanales et collectives / partage des décisions …

Si vous ne connaissez pas encore ce concept, parcourez ce site qui s’enrichira au fur et à mesure de nos disponibilités, vous pouvez aussi vous tenir informé sur la page « https://www.facebook.com/EcovillagesFrance  » ou « http://gen.ecovillage.org/  »  et nous rejoindre une fois décidé.

espace

UN ECOSYSTÈME POUR LA TRANSITION

Mycelium est un écosystème à travers lequel s’organisent et se déploient les acteurs de la transition. Comme un réseau vivant qui renforce notre résilience et nous permet d’agir à plus grande échelle.

Dans les systèmes vivants, le mycelium est la partie sous-terraine des champignons, vivant toute l’année et tissant ses ramifications sur des surfaces très importantes. Par sa symbiose avec les plantes, le mycelium permet une plus grande coopération entre tous les arbres de la forêt. De ce fait, il oeuvre en coulisse à soutenir la forêt qui pousse…

Grâce au soutien de la Fondation Charles Leopold Mayer, nous avons débuté ce projet en septembre 2016. Aujourd’hui, notre travail s’organise autour des axes suivants…

Ce projet a été initié par le Réseau Transition Wallonie-Bruxelles, qui a été rejoint par des membres de diverses associations et mouvements. Il est aujourd’hui animé par un « cercle coeur », composé de Vincent Wattelet, Julien Didier, Bénédicte Allaert et Matthieu Van Niel.

Le projet est guidé dans ses orientations par un « cercle des gardiens » composé de Gauthier Chapelle (chercheur in-terre-dépendant), Nathalie Pucci-Malherbe (éco-psychologue), Laurent Van Ditzhuizen (co-fondateur de l’Université du Nous) et Sébastien Kennes (animateur à Rencontre des Continents).

Mycelium.png

espace

La_Fondation_GoodPlanet_-_Agir_rend_heur

Prolongement du travail artistique et de l’engagement pour l’environnement de Yann Arthus-Bertrand, la Fondation GoodPlanet, reconnue d’utilité publique, a pour objectifs de placer l’écologie et l’humanisme au cœur des consciences et de susciter l’envie d’agir concrètement pour la terre et ses habitants.

Créée en 2005, la Fondation GoodPlanet a pour vocation de sensibiliser l’ensemble des acteurs aux enjeux environnementaux et sociaux actuels. Elle met en œuvre des projets de terrain afin d’agir pour la planète et ses habitants, et propose ainsi à tout un chacun de devenir acteur du changement en s’engageant à ses côtés. Dans le monde entier, ces projets de développement contribuent à améliorer l’environnement, la qualité de vie des populations impliquées et à lutter contre le changement climatique.

La Fondation permet également à des philanthropes de soutenir des projets aux impacts environnementaux et sociaux forts, qu’il s’agisse de projets de terrains ou de projets éducatifs sur l’environnement et la solidarité.

espace

Créée en 2008, L214 Éthique & Animaux est une association loi 1908 tournée vers les animaux utilisés dans la production alimentaire (viande, lait, œufs, poisson), et révélant leurs conditions d'élevage, de transport, de pêche et d'abattage.

L'association articule son travail sur 3 axes complémentaires :

  • Rendre compte de la réalité des pratiques les plus répandues, les faire évoluer ou disparaître par des campagnes d’information et de sensibilisation. Repérer et tenter de faire sanctionner les pratiques illégales par des actions en justice.

  • Démontrer l’impact négatif de la consommation de produits animaux (terrestres ou aquatiques) et proposer des alternatives.

  • Nourrir le débat public sur la condition animale, soulever la question du spécisme, revendiquer l’arrêt de la consommation des animaux et des autres pratiques qui leur nuisent.

Logo-L214-fond-blanc-contour-orange-carr

espace

hen-logo1_170708-2-2-1.jpg

"Happy Earth NOW" est une association dont le but est d'informer et sensibiliser à la cause des animaux, des humains et de la planète.

Défenseurs de la cause animale et de l’environnement, nous sommes une équipe de passionnés agissant pour un monde meilleur. Nous menons nos actions de manière positive, pour la paix et l’attention bienveillante pour autrui : qu’il soit animal ou humain.

> Les conférences de Guillaume Corpard
-> Des projets pédagogiques à destination des écoles, collèges, lycées et universités
-> Des projets artistiques comme le film, la chanson et le dessin animé " My life’s a cage ”
-> Des happenings, manifestations ou festivals créatifs, informatifs et unitaires...
-> Des campagnes d'information au sujet des animaux et de la nature
-> Des campagnes de nettoyage de la nature et des sauvetage d'animaux

“Au fil de mes rencontres avec le public, je me suis aperçu que nous entrions dans une nouvelle ère : celle de la prise de conscience. De plus en plus de personnes s’éveillent à l’idée de la compassion pour les animaux et les êtres humains, et comprennent qu’il y a un lien étroit entre ce qu’ils mangent et ce qu’ils sont. Avec plusieurs passionnés co-fondateurs, nous avons décidé de créer Happy Earth NOW - Animaux, Humains, Planète, afin de participer activement à ce nouvel élan de fraternité. Les animaux souffrent beaucoup trop sur Terre, et la nature est à bout de souffle. De plus, notre alimentation aujourd’hui nous rend malades : il faut expliquer les bienfaits d’une nourriture végétale et naturelle. Nos méthodes évitent la culpabilisation, le jugement et l’agression. Libre à chacun de décider de son propre changement” -
Guillaume Corpard, Président de H.E.N.

espace

Robotique & IA

Le Réseau Action Climat fédère les associations impliquées dans la lutte contre le dérèglement climatique et pour une transition écologique, solidaire et équitable.

Réseau Action Climat France est le représentant français d’un réseau mondial et européen d’ONG, qui regroupe près de 1100 membres à travers la planète. Avec pour objectif de parler d’une seule voix pour peser davantage sur les décideurs, le Réseau Action Climat couvre de par son travail l’ensemble des secteurs responsables du dérèglement climatique : les transports, la production d’énergie, l’agriculture et l’alimentation, l’habitat, etc. Il travaille principalement à l’élaboration de mesures alternatives et ambitieuses pour lutter contre les changements climatiques et ses impacts et veille à ce que ses propositions ne portent pas atteinte à l’environnement, à la sécurité et aux droits humains.

Il reste au contraire convaincu que la lutte contre les changements climatiques est une formidable option de sortie de crise et est porteuse de cobénéfices en termes de création d’emplois, de préservation de la santé et de plus de justice sociale et de solidarité. Et c’est dans ce sens qu’il porte auprès des pouvoirs publics des mesures à la fois bonnes pour le climat mais également sources de multiples cobénéfices pour la société dans son ensemble.

Logo_Réseau_Action_Climat.jpg

espace

Partout où la nature a besoin de nous

France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement. Elle est la porte-parole d'un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 64 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer.

Une association

Fondée en 1968, reconnue d’utilité publique en 1976, France Nature Environnement se bat pour la protection de la nature et de l’environnement. Une équipe fédérale, composée de près de 120 bénévoles et 43 salariés, s’y investit au quotidien.

Une fédération

Elle réunit 41 associations territoriales (qui sont souvent elles-mêmes des fédérations d’associations), 12 associations nationales, qui se mobilisent pour une cause environnementale spécifique, et 11 associations correspondantes, qui partagent nos préoccupations.

Un mouvement citoyen

Il réunit les centaines de milliers de militants, bénévoles ou salariés, qui s’engagent dans les 3500 associations du mouvement.

espace

Il_est_encore_temps.png

Le site web Il est encore temps est une initiative commune de plusieurs ONG, associations, médias alternatifs et groupes citoyens, tous unis pour la protection du climat.

 

L'objectif est à la fois de montrer que tous ces acteurs peuvent s'unir pour mobiliser la société, et d'aider les citoyennes et les citoyens à se repérer dans les nombreuses initiatives.

espace

espace

th-1.jpg

Unique en France, la Nef (Nouvelle Économie Fraternelle) est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle. Créée en 1988, elle est agréée et contrôlée par l’ACPR, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, en qualité d’Établissement de Crédit Spécialisé.

Preuve de son engagement dans une démarche de transparence, la Nef est l’unique établissement bancaire français qui rend compte de l’ensemble des financements effectués chaque année grâce à l’argent confié par ses sociétaires et épargnants.

Sa mission est de fournir à ses sociétaires et clients les moyens d’être acteurs de la transition écologique et sociale de notre société. Fidèle à son principe fondateur « Pour que l’argent relie les hommes », la Nef crée des outils financiers de participation citoyenne pour mettre en marche et accompagner des nouvelles façons de produire, de consommer, d’entreprendre, d’habiter.

Les projets qu’elle soutient au quotidien sont donc ceux qui construisent la société de demain : agriculture biologique et paysanne, circuits-courts d’énergie renouvelable, recyclage, habitats participatifs et écologiques, auto-partage, commerce équitable, entrepreneuriat social etc.

Et les 37 000 sociétaires qu’elle rassemble ont choisi  d’« être le changement » qu’ils souhaitent pour le monde.

espace

« Agir pour le climat » est une association qui a pour objet exclusif de promouvoir le Pacte finance Climat. Nos actions de lobbying citoyen, visent à l’adoption d’un traité Européen pour mettre la création monétaire, et plus largement la finance, au service de la transition écologique et à la mise en place d’une société plus respectueuse de l’environnement et des hommes.

Nous, Citoyens d’Europe et Citoyens du monde associés dans une même communauté de destins, n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique.

Le Pacte Finance – Climat vise à provoquer un sursaut collectif dans la lutte contre le dérèglement climatique : nous voulons tout faire pour que, avant 2020, l’Europe ait ratifié un Traité qui mette la finance au service de la lutte contre le dérèglement climatique, en Europe et dans les pays du Sud. 

Nous pensons qu’il est fondamental de tirer la sonnette d’alarme et d’engager une véritable mobilisation de l’opinion publique sur le sujet. Depuis avril 2015, la Banque Centrale Européenne a créé plus de 2.500 milliards d’euros et l’épargne n’a jamais été aussi abondante. Dans ces circonstances, comment croire que l’Europe n’a pas les moyens de lutter contre le dérèglement climatique ?

Logo-Menu.jpg

espace

logo_bascule_v2._blanc.png

La Bascule est un lobby citoyen pour inventer demain.

"Fin août 2019, nous lancerons un mouvement de lobbying citoyen pour inverser le rapport de force et amorcer, enfin, une véritable transition écologique et sociale en France. 

Il existe déjà de nombreuses initiatives qui ont les mêmes objectifs que les nôtres, et nous allons nous mettre à leur services, ainsi qu’à tous ceux qui veulent s’engager dans la transition, afin de créer un écosystème permettant un changement d’échelle.

Nous ne sommes  pas un mouvement de plus : nous sommes un écosystème de bonnes énergies conscientes qu’il n’y a plus de temps, seulement des alternatives. Nous sommes prêts à coopérer et nous lançons le compte à rebours dès aujourd’hui. Pour les six prochains mois, nous sommes des centaines de personnes, d’entreprises, d’associations, de collectivités, à prendre la décision de consacrer notre temps et notre énergie à ce projet. Au cœur de ce projet c’est surtout un grand collectif de citoyens désintéressés par des carrières politiques qui s’engagent à ne pas perdre de vue la finalité de cette action dans les luttes d’égo qui agitent la plupart des groupes politiques actuels."

espace

La Base est le lieu d'accélération de la mobilisation pour la justice climatique et sociale. Pour catalyser les énergies, fédérer les initiatives, transformer les envies en action, il faut qu’elles puissent se rencontrer, se fertiliser.

La base, c’est 700 m² au coeur de Paris entièrement dédiés à la mobilisation. Grande salle, bar, bureaux, espace de coworking, lieu de stockage sont des lieux d'organisations de formations, d'ateliers, de conférences, de soirées... et de bien d'autres événements pour toutes celles et ceux qui veulent s'engager.

Manifester pour éveiller les consciences, annoncer les catastrophes écologiques et économiques à venir, montrer qu’il existe partout des alternatives pour vivre plus sobrement, n’ont pas (encore) suffi à déclencher le sursaut nécessaire. Pourtant, il ne nous reste que deux ans pour réorganiser nos modes de vies et éviter d’atteindre les seuils d’emballement climatique irréversibles.

Depuis l'été 2018, des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour exiger des mesures capables de répondre à l’urgence climatique et sociale. Le mouvement pour le climat et la justice sociale est arrivé à un niveau inédit de mobilisation. Pour passer à la vitesse supérieure, nous avons besoin de lieux de rendez-vous, de catalyseurs, de bases. C'est l'ambition de la base.

La base a été imaginée par dix organisations regroupées pour passer à l'étape supérieure, celle de la mobilisation permanente : Alternatiba Paris, Action Climat Paris, Le Consulat, le mouvement, Nature Rigths, Le mouvement Utopia, Notre Affaire à tous, Partager, c'est sympa et 350.org.

la_base__accélérateur_de_la_mobilisation

espace

INTERNATION.png

Internation est un groupe de réflexion interdisciplinaire (philosophes, biologistes, climatologues, économistes, juristes...) international (France, GB, Irlande, Roumanie, Inde, Brésil, Equateur, Etats-Unis, Chine...) qui a pour objectif de concevoir un "Memorandum of understanding", un projet de Traité de paix économique pour éviter que la guerre économique mondiale actuelle ne détruise définitivement la planète et entraine la disparition de l'humanité. 

Bernard Stiegler, membre de l'équipe pluridisciplinaire, qualifie ce projet de "nouveau compromis historique"pour faire muter l'économie et réinventer la croissance, une croissance non destructrice.

Ce "Memorandum of understanding" sera remis par ce think tank à l'ONU le 10 janvier 2020 à Genève à l'occasion du centenaire de la création de la Société Des Nations (SDN), créée à l'issue de la 1ère Guerre Mondiale, ancêtre de l'ONU.

espace

Votre aide est très précieuse pour enrichir cette rubrique.

Indiquez une association, une ONG ou un mouvement (en cliquant sur le bouton ci-dessous) et je me ferai une joie de l'ajouter. ;)

espace

Enrichissez vous aussi ce site

en recommandant une ressource utile.

Merci d'avance ! ;)

Contactez-moi

 

Jean-Christophe Anna

✆ +33 (0)6 42 21 30 19

@Jchristopheanna

jeanchristophe@effondrementetrenaissance.com